Les sens en éveil

_D7C7299

 

Balade aromatique à Chachagui

Vendredi matin, nous avons l’opportunité de visiter une hacienda agroécologique dont l’activité principale est la production de café. Sous un magnifique soleil, les deux cultivateurs nous expliquent le processus de transformation, de la plante au produit final : une déambulation à travers les plants de café et le potager nous offre une palette de saveurs gustatives et olfactives.

 

Nous poursuivons la visite dans la bambouseraie, accompagnés d’insectes, d’oiseaux et d’un galina negra (rapace) sur les coteaux des montagnes de Chachagui. On ramène des souvenirs végétaux : gousses d’haricots, terre, fleurs, et … un régime de banane… vertes !

P1080544

Ce bol d’air à la campagne se termine par une dégustation de glaces rafraichissantes dans les rues du village.

 

 

Concert à l’université

 

_DSC0773

Dans l’après-midi, départ pour l’université « Torobajo », à la sortie de Pasto. LaBulkrack branche les amplis et  sort les instruments sur une place emblématique, au cœur de la faculté. C’est là qu’ont lieux les débats collectifs entre les étudiants, les murs y regorgent de citations engagées et poétiques.

Le temps du concert, le soir  s’installe dans l’écoute attentive et enjouée des étudiants heureux de découvrir « la musica dé Laboulkrack ».

 

Après ce concert, à notre tour d’aller nous baigner les oreilles de musiques salsa. Et sur les rythmes chaloupés, la nuit se fait tout en déhanchements, caliente et… aguardiente !

 

 

 

Rencontre à Jamondino

Le lendemain, Ariel, professeur de musique du village de San José et saxophoniste, vient nous chercher pour nous emmener dans son village, Jamondino.

La venue de Labulkrack est un projet important pour lui, il l’a  préparée avec cœur et enthousiasme. C’est dans de grandes embrassades, du café et des croissants que Noémie et Simon, les parents d’Ariel nous accueillent dans leur maison.

Ariel nous guide à travers champs dans l’odeur boisée des eucalyptus. Une pause hors du temps.

De retour à la maison il nous joue un morceau de saxophone en toute simplicité. Puis toute la famille, Noémie à l’accordéon et Simon à la percussion, nous régalent d’airs traditionnels de Nariño. Peu à peu les musiciens de LaBulkrack entrent dans le son. Rythmiquement, mélodiquement, par la danse;  chaque personne présente se fait happer par ces instants puissants.

Quand la Guaneña retentit, nous nous retrouvons connectés, au plus fort du partage, liés dans un élan sensible et généreux.

Sous la lune, il est l’heure de nous rendre à la fête annuelle, sur le terrain de foot de Jamondino. LaBulkrack, Ariel et ses parents vont y jouer ensemble. Avec spontanéité  ils improvisent un moment musical. L’humeur est à la fête et le concert se termine par une farandole entre les musiciens et le public.

 

On se dit au revoir en sachant que ces instants précieux résonneront longtemps…

Avec le soutien financier de la SPEDIDAM

logo spedidam petit format

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s